Mot du Secrétaire Permanent

SP 2826

 

Les pays du G5Sahel à savoir : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad constituent un espace regroupant la plus grande concentration des menaces sur la paix la sécurité et le développement.

 

Ces pays sont homogènes sur le plan de leurs caractéristiques physico-naturelles, de leurs indicateurs de développement socio-économique, et aussi homogènes de par l’histoire, la géographie et la culture ou même d’un point de vue géopolitique.

 

Le G5 est perçu comme le bon format et la bonne échelle pour traiter des questions spécifiquement sahéliennes.

 

Il regroupe en effet un ensemble de pays touchés par des fragilités structurelles similaires et présentant un ensemble cohérent..La suite

Espace Membres

03 04 avril 2017

Visiteurs

162815
Aujourd'huiAujourd'hui745
HierHier771
Cette semaineCette semaine1516
2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S

2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S

2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S, janvier 2017

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

Bamako au cœur des préoccupation de la jeunesse du G5 Sahel .Ministres , experts sont réunis...

Vers la création d’une compagnie aérienne

Vers la création d’une compagnie aérienne

Les ministres en charge des transports des pays G5 sahel se sont réunis les  21 et 22 Avril à...

  • Chefs d'Etat du G5 Sahel

    Chefs d'Etat du G5 Sahel

  • 2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S

    2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S

  • G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

    G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

  • Vers la création d’une compagnie aérienne

    Vers la création d’une compagnie aérienne

L'ONUDC organise une première formation sur la criminalité économique et financière pour le G5 Sahel au Mali

CEF ouvertureLa criminalité économique et financière s'est particulièrement développée au cours des dernières années, et a évolué du simple statut de délinquance de subsistance, vers un moyen d'enrichissement illicite de grande ampleur pour certains individus, et de financement pour certains groupes terroristes.

Dans le cadre de son programme d'appui à l'opérationnalisation de la « Plateforme de Coopération en matière de Sécurité du G5 Sahel » (PCMS), l'ONUDC a organisé un atelier de formation sur la criminalité économique et financière à Bamako du 25 au 28 avril 2017.

Cette formation a ciblé des services spécialisés dont la Brigade Economique et Financière (BEF), la Brigade d'Investigation Spécialisée en matière de lutte contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée (BIS) ainsi que le Service d'Investigation Judiciaire (SIJ) de la Gendarmerie Nationale. Des policiers et gendarmes en fonction dans des services à vocation généraliste ainsi que des personnels de la justice ont également assisté à cette formation. Au total, 18 participants ont bénéficié de ce stage, qui sera répliqué dans les quatre autres Etats membres du G5 Sahel (le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad).

L'ouverture de cette formation a eu lieu sous la présidence du point focal du G5 Sahel au Mali, M. Chérif Hamidou Ba, du coordinateur de la PCMS nationale du Mali, l'Inspecteur Général Moro Diakité, et du Chef de la Brigade Economique et Financière Malienne le Commandant M. Bassékou Berthe.

La lutte contre cette criminalité présente des difficultés au niveau :

  • Des individus impliqués dont les profiles diffèrent sensiblement de ceux des délinquants impliqués dans la criminalité « ordinaire ».
  • Des moyens utilisés caractérisés par le recours aux nouvelles technologies de communication et d'information et autres moyens sophistiqués de fraude et de falsification.

La complexité de la lutte contre cette criminalité se manifeste également dans les procédures à mettre en œuvre pour l'identification et le recouvrement des avoirs criminels dans un premier temps, et au niveau de l'administration des preuves ensuite.

Pour faire face à cette complexité, la formation de l'ONUDC a combiné des cours théoriques sur les différents types d'infractions économiques et financières et leur lien avec les infractions criminelles, ainsi que sur les particularités des enquêtes financières, avec des cas concrets d'étude de criminalité économique et financière. Le but était de renforcer les connaissances des stagiaires en la matière, tant d'un point de vue théorique que pratique, et d'harmoniser les techniques d'enquête dans le cadre de la PCMS.CEF groupe

Cette formation s'inscrit dans le cadre du Programme d'appui présenté par l'ONUDC en janvier 2017 aux Ministres de la Sécurité des Etats du G5 Sahel. Ce programme vise à améliorer les capacités opérationnelles et les niveaux d'échange d'informations entre les membres du G5 Sahel, pour lutter contre le terrorisme et la criminalité transnationale organisée. Cet appui est dispensé dans le cadre du  Programme Sahel et de sa Contribution de l'ONUDC à la Stratégie intégrée des Nations Unies pour le Sahel.

 

 

Pour plus d'information:l'ONUDC