Mot du Secrétaire Permanent

SP 2826

 

Les pays du G5Sahel à savoir : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad constituent un espace regroupant la plus grande concentration des menaces sur la paix la sécurité et le développement.

 

Ces pays sont homogènes sur le plan de leurs caractéristiques physico-naturelles, de leurs indicateurs de développement socio-économique, et aussi homogènes de par l’histoire, la géographie et la culture ou même d’un point de vue géopolitique.

 

Le G5 est perçu comme le bon format et la bonne échelle pour traiter des questions spécifiquement sahéliennes.

 

Il regroupe en effet un ensemble de pays touchés par des fragilités structurelles similaires et présentant un ensemble cohérent..La suite

Espace Membres

Ue G5S 16et 17 nov 2017

Visiteurs

275016
Aujourd'huiAujourd'hui704
HierHier648
Cette semaineCette semaine1862
3éme Revue Semestrielle d'information du G5S

3éme Revue Semestrielle d'information du G5S

3éme Revue Semestrielle d'information du G5S  

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

Bamako au cœur des préoccupation de la jeunesse du G5 Sahel .Ministres , experts sont réunis...

Vers la création d’une compagnie aérienne

Vers la création d’une compagnie aérienne

Les ministres en charge des transports des pays G5 sahel se sont réunis les  21 et 22 Avril à...

  • 3éme Revue Semestrielle d'information du G5S

    3éme Revue Semestrielle d'information du G5S

  • Chefs d'Etat du G5 Sahel

    Chefs d'Etat du G5 Sahel

  • G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

    G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

  • Vers la création d’une compagnie aérienne

    Vers la création d’une compagnie aérienne

Formation sur la direction et la conduite de l’enquête en matière de terrorisme Discours du Ministre d'Etat Ministre de la sécurité du BURKINA

les membres du présidium LAmbassadeur chef de la déléguation de lUnion Européenne Jean Lami micro en main

Le Collège sahélien de sécurité, pour le rappeler, est la structure du G5 Sahel, basée à Bamako au Mali, et chargée d’assurer la formation permanente des cadres des Etats membres en lien avec les problématiques de sécurité. C’est ainsi que, depuis le début de l’année, des formations thématiques ont été conduites au profit de plus de cents stagiaires de nos Etats.

La présente formation, qui est la première sur le plan technique, sera suivie par trois (03) autres formations techniques dans les différentes capitales du G5 Sahel.

Le G5 Sahel, depuis sa création par les Chefs d’Etats du Burkina Faso, du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Tchad, a développé plusieurs initiatives qui lui ont valu une certaine notoriété et un crédit dans la région du Sahel, spécifiquement dans la perspective de la lutte contre le terrorisme et des trafics de tout genre.

Pour répondre efficacement à ce défi aussi complexe que préoccupant, il est utile de disposer, non seulement de femmes et d’hommes courageux et patriotes,  mais aussi de personnel doté des compétences utiles pour mener à bien leurs missions.

En cela réside la pertinence de la formation technique qui vient de s’achever et qui concerne la police judiciaire, précisément les enquêtes en matière de terrorisme.

A travers cette formation, les stagiaires ont exploré le contexte global de la police judiciaire, le terrorisme dans la zone G5 Sahel, les phases de l’enquête et de la pratique professionnelle, tout en abordant quelques connaissances pratiques et approches spécifiques comme les explosifs et les écoutes téléphoniques.photo de famille

Ce résultat a été obtenu grâce à la conjugaison de plusieurs efforts. Tout d’abord, l’engagement politique fort des Chefs d’Etat du G5 Sahel, qui ont clairement défini les priorités de l’organisation s’articulant autour de la sécurité et du développement ; ensuite le travail acharné des acteurs du Secrétariat permanent du G5 Sahel, des comités nationaux de coordination des actions du G5 Sahel, du Collège lui-même et de son conseil d’administration ; et enfin,  l’engagement des partenaires du G5 Sahel, particulièrement l’Union européenne qui est le principal partenaire technique et financier pour la mise en œuvre des activités du collège sahélien de sécurité à travers le projet d’appui au G5 pour la sécurité au Sahel.

C’est alors pour moi une belle occasion, pour traduire à l’ensemble des acteurs qui ont contribué au bon déroulement de la formation, toute notre reconnaissance. De façon particulière, je traduis les remerciements des premières autorités du G5 Sahel et du Burkina Faso à l’Union européenne pour le soutien considérable et renouvelé.

S’agissant des stagiaires, je nourris l’espoir d’avoir les échos d’une satisfaction vis-à-vis de leurs prestations dans les différents pays et sur les théâtres de la lutte contre le terrorisme, à la suite de la formation reçue.

Je ne saurai terminer sans saluer et encourager les acteurs du Collège pour le choix du Burkina Faso pour cette première formation technique.

Je souhaite à nos hôtes un bon retour chez eux tout en leur rappelant qu’ils seront toujours les bienvenus au Burkina Faso.

Réitérant à tous et à chacun mes remerciements pour le travail accompli, je déclare close la formation technique sur la « direction et la conduite de l’enquête en matière de terrorisme ».

Vive la coopération des pays du G5 Sahel.

Je vous remercie.