Mot du Secrétaire Permanent

SP 2826

 

Les pays du G5Sahel à savoir : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad constituent un espace regroupant la plus grande concentration des menaces sur la paix la sécurité et le développement.

 

Ces pays sont homogènes sur le plan de leurs caractéristiques physico-naturelles, de leurs indicateurs de développement socio-économique, et aussi homogènes de par l’histoire, la géographie et la culture ou même d’un point de vue géopolitique.

 

Le G5 est perçu comme le bon format et la bonne échelle pour traiter des questions spécifiquement sahéliennes.

 

Il regroupe en effet un ensemble de pays touchés par des fragilités structurelles similaires et présentant un ensemble cohérent..La suite

Espace Membres

Visiteurs

320717
Aujourd'huiAujourd'hui393
HierHier782
Cette semaineCette semaine2018
4éme Revue Semestrielle d'information du G5 Sahel

4éme Revue Semestrielle d'information du G5 Sahel

4éme Revue Semestrielle d'information du G5S

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

Bamako au cœur des préoccupation de la jeunesse du G5 Sahel .Ministres , experts sont réunis...

Vers la création d’une compagnie aérienne

Vers la création d’une compagnie aérienne

Les ministres en charge des transports des pays G5 sahel se sont réunis les  21 et 22 Avril à...

  • 4éme Revue Semestrielle d'information du G5 Sahel

    4éme Revue Semestrielle d'information du G5 Sahel

  • Chefs d'Etat du G5 Sahel

    Chefs d'Etat du G5 Sahel

  • G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

    G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

  • Vers la création d’une compagnie aérienne

    Vers la création d’une compagnie aérienne

Plusieurs morts dans l’attaque d’un camp militaire au Mali

mine en territoire malien 055Un camp militaire situé dans le nord du Mali a été attaqué samedi. Au moins 14 soldats maliens ont été tués et plusieurs blessés.

Cette attaque intervient deux jours après l'explosion d'une mine dans le centre du Mali. L’armée malienne évoque une action de "terrorisme". Samedi 27 janvier, au moins 14 soldats maliens ont été tués et 18 blessés dans l’attaque du camp militaire de Soumpi, dans le nord du pays.

Cette nouvelle attaque survient deux jours après la mort de 26 civils, dont des mères et leurs bébés, tués par l'explosion d'une mine à Boni, dans le centre du Mali, selon un bilan des Nations unies.

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a indiqué dans un tweet avoir annulé son déplacement au sommet de l'Organisation de l'unité africaine (UA) à Addis Abeba pour se rendre à Boni.