Mot du Secrétaire Permanent

SP 2826

 

Les pays du G5Sahel à savoir : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad constituent un espace regroupant la plus grande concentration des menaces sur la paix la sécurité et le développement.

 

Ces pays sont homogènes sur le plan de leurs caractéristiques physico-naturelles, de leurs indicateurs de développement socio-économique, et aussi homogènes de par l’histoire, la géographie et la culture ou même d’un point de vue géopolitique.

 

Le G5 est perçu comme le bon format et la bonne échelle pour traiter des questions spécifiquement sahéliennes.

 

Il regroupe en effet un ensemble de pays touchés par des fragilités structurelles similaires et présentant un ensemble cohérent..La suite

Espace Membres

3 aout 2017 Strat Jeunes

Visiteurs

212679
Aujourd'huiAujourd'hui297
HierHier385
Cette semaineCette semaine3046
2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S

2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S

2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S, janvier 2017

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

Bamako au cœur des préoccupation de la jeunesse du G5 Sahel .Ministres , experts sont réunis...

Vers la création d’une compagnie aérienne

Vers la création d’une compagnie aérienne

Les ministres en charge des transports des pays G5 sahel se sont réunis les  21 et 22 Avril à...

  • Chefs d'Etat du G5 Sahel

    Chefs d'Etat du G5 Sahel

  • 2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S

    2éme Revue Semestrielle du Secrétariat Permanent du G5S

  • G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

    G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

  • Vers la création d’une compagnie aérienne

    Vers la création d’une compagnie aérienne

G5 Sahel et lutte contre le terrorisme : Une solution collective, adaptée et évolutive se met en place

chefs d'etas major du SahelLa menace évolue de manière insidieuse, la riposte doit donc se faire plus organisée. Telle était la conviction exprimée hier à l’Ecole de maintien de paix Alioune Blondin Bèye de Bamako par le général Ibrahim Sahid Mahamane, chef d’état-major général des armées du Tchad.

  Il est également président du Comité défense et sécurité du G5 Sahel (G5S) a présidé la cérémonie d’ouverture de la réunion extraordinaire de cette organisation en présence de ses homologues du Mali, de la Mauritanie, du Niger et du Burkina Faso.

La Force conjointe du G5 Sahel et le Collège de défense ont été au centre des discussions entre les chefs d’état-major des pays membres
La France, pays non membre du G5S, était représenté par son chef d’état-major, le général Pierre de Villers. Il faut rappeler que dans le cadre de la lutte contre le terrorisme des troupes françaises interviennent dans l’espace sahélien à travers la force Barkhane. Dont des éléments sont positionnés dans tous les pays membres du G5 Sahel.
Au cours de la rencontre , les chefs d’états-majors des armées des pays membres du G5 Sahel ont eu à trancher sur les questions essentielles pour le Comité défense et sécurité. En plus de la présentation et l’analyse de la situation sécuritaire dans l’espace commun ainsi que du compte-rendu de la dernière réunion et de celui des opérations militaires transfrontalières, il s’agissait de valider les conclusions des experts sur la Force conjointe et la montée en puissance du Collège de défense du Sahel.
La réunion du G5 Sahel, selon le général Touré, chef d’état-major malien, constitue un rendez-vous capital au regard de la densité et de l’importance des points inscrits à l’ordre du jour. Qu’il s’agisse de la validation du document conjoint de coordination interalliés ; ou de l’examen des travaux de réflexion sur la création de la Force conjointe du G5 Sahel, les décisions et recommandations issues de cette rencontre seront déterminantes pour la marche de l’organisation. Le chef d’état-major a, par ailleurs, salué « les efforts de la force Barkhane et de armées nationales qui planifient et mènent régulièrement des opérations qui donnent des résultats forts appréciables dans la lutte contre le terrorisme et la criminalité transfrontalière ».
Le général Mahamane Touré a rendu un hommage mérité le travail accompli; ce qui a permi de produire les documents sur la création de la Force conjointe du G5 Sahel et la montée en puissance du Collège de défense du Sahel.  le Mali, conscient des enjeux sécuritaires dans la sous-région, est favorable à la mise en place d’une Force conjointe dotée de capacités autonomes pour contenir et éradiquer la menace terroriste qui plane sur la région sahélienne », a-t-il annoncé.
le président du Comité défense et sécurité du G5 Sahel, le général Ibrahim Sahid Mahamane, a rappelé que le 4 mars dernier, s’est tenue à N’Djamena la première réunion des ministres de la Défense qui a non seulement adopté toutes les recommandations, mais a aussi donné une impulsion nouvelle au comité en lui enjoignant de créer un comité chargé de réfléchir sur la création de la Force conjointe et de la montée en puissance du Collège de défense du Sahel.
Selon le général tchadien, l’expérience des trois mois écoulés ne laisse plus aucun doute sur l’évolution insidieuse de la menace sur l’espace frontalier et sur l’étroite connexion entre les terroristes et les groupes criminels traditionnels. C’est pourquoi une réponse collective, adaptée et évolutive est désormais nécessaire.

Source: l'Essor