Mot du Secrétaire Permanent

SP 2826

 

Les pays du G5Sahel à savoir : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad constituent un espace regroupant la plus grande concentration des menaces sur la paix la sécurité et le développement.

 

Ces pays sont homogènes sur le plan de leurs caractéristiques physico-naturelles, de leurs indicateurs de développement socio-économique, et aussi homogènes de par l’histoire, la géographie et la culture ou même d’un point de vue géopolitique.

 

Le G5 est perçu comme le bon format et la bonne échelle pour traiter des questions spécifiquement sahéliennes.

 

Il regroupe en effet un ensemble de pays touchés par des fragilités structurelles similaires et présentant un ensemble cohérent..La suite

Espace Membres

19 oct 2017

Visiteurs

245683
Aujourd'huiAujourd'hui40
HierHier661
Cette semaineCette semaine701
3éme Revue Semestrielle d'information du G5S

3éme Revue Semestrielle d'information du G5S

3éme Revue Semestrielle d'information du G5S  

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

Bamako au cœur des préoccupation de la jeunesse du G5 Sahel .Ministres , experts sont réunis...

Vers la création d’une compagnie aérienne

Vers la création d’une compagnie aérienne

Les ministres en charge des transports des pays G5 sahel se sont réunis les  21 et 22 Avril à...

  • 3éme Revue Semestrielle d'information du G5S

    3éme Revue Semestrielle d'information du G5S

  • Chefs d'Etat du G5 Sahel

    Chefs d'Etat du G5 Sahel

  • G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

    G5 Sahel : LA JEUNESSE AU CŒUR D’UNE STRATEGIE INTEGREE

  • Vers la création d’une compagnie aérienne

    Vers la création d’une compagnie aérienne

Réunion de haut niveau du G5 Sahel à New York

assemblée 2017La réunion de haut niveau du G5Sahel ; s’est tenue, le 18 septembre 2017 à New York, en marge de la 72e session de l’Assemblée générale des Nations Unies. une réunion de haut niveau du G5Sahel, co-présidée par le Secrétaire général des Nations Unies, Monsieur Antonio GUTERRES.

Ont pris part à cette réunion, d’une part, les Présidents des pays du G5 Sahel :

  • Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, Président en exercice du G5 Sahel ;
  • Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso ;
  • Son Excellence Monsieur Mohamed OULD ABDEL AZIZ, Président de la République islamique de Mauritanie ;
  • Son Excellence Monsieur MahamadouISSOUFOU, Président de la République du Niger ;
  • Son Excellence Monsieur Brahim Hissein TAHA, Ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, ReprésentantSon Excellence Monsieur IdrissDeby ITNO,Président de la République du Tchad.

et d’autre part :

  • Son Excellence Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République française ;
  • Son Excellence Prof Alpha Condé, Président de la République de Guinée, Président en exercice de l’Union africaine ;

Y ont également pris part :

  • Monsieur Moussa Faki MAHAMAT,Président de la Commission de l’Union africaine ;
  • Madame FedericaMogherini, Haute Représentante de l'Union Européenne pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-Présidente de la Commission européenne.

2)-Les participants à la réunion ont passé en revue l'évolution de la situation sécuritaire dans la région du Sahel, et ont exprimé leurs vives préoccupations face aux répercussions de ces menaces sur la paix et la sécurité internationales. A cet égard, ils ontsalué la détermination des pays du G5 Sahel et les efforts déployés au plan régional dans la lutte contre ces défis transnationaux,en ce qu'ils remettent en cause la survie même des États,et ont insisté sur la nécessité pour la Communauté internationale d'accompagner les efforts de la région en assurant unsoutien prévisible et durable à la Force Conjointe du G5 Sahel,conformément à la Décision de la 679ème réunion du Conseil de Paix et de Sécurité (CPS/UA) du 13 avril 2017.

3)-En ce qui concerne l’opérationnalisation et la montée en puissance de la Force Conjointe du G5 Sahel (FC-G5S),les participants à la réunion se sont félicités des progrès réalisésdans la concrétisation des décisions prises par le Sommet des Chefs d’Etat du G5 Sahel et la France tenu à Bamako le 2 juillet 2017, notamment  l'inauguration le 09 Septembre 2017, par Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Mali, Président en exercice du G5 Sahel, du Quartier Général de la FC-G5S basé à Sevaré.

Ils se sont félicités, par ailleurs, de l’annonce du lancement des premières opérations conjointes début octobre 2017, avec l'appui de la Force Barkhane et le soutien européen.

4)-Evoquant les défis auxquels la pleine opérationnalisation de la Force conjointe demeure confrontée, notamment l’identification de modes additionnels d’appui logistique, opérationnel et financier, les participants à la réunion ont insisté sur la nécessité de l’exécution, formelle et dans les meilleurs délais, des engagements de soutien annoncés par les partenaires.

A cet égard, ils sont convenus de poursuivre les efforts de mobilisation afin de lui assurer un soutien durable et prévisible, par les partenaires bilatéraux et multilatéraux, conformément àla Résolution 2359 (2017) du CSNU, etnotamment à travers la ‘’Conférence internationale de planification’’, prévue le 16 décembre 2017 à Bruxelles.

5)-Les participants à la réunion ont noté avec satisfaction les progrès importants réalisés dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation, issu du processus d’Alger, et ont encouragé les parties prenantes à s’engager pleinement en vue de conforter le processus de paix, en particulier le redéploiement de l’Administration malienne sur l’ensemble du territoire national.

A cet égard, les participants ont plaidé pour une pleine mise en œuvre des dispositions de larésolution 2364 (2017) du Conseil de sécurité, en appui au processus de paix au Mali et à la force conjointe du G5 Sahel. Ils ont rappelé la complémentarité opérationnelle entre la MINUSMA et la FC-G5S ainsi que la nécessité d’un soutien logistique des Nations Unies à la Force conjointe.

6)-En outre, les participants à la réunion se sont félicités de la création de l’Alliance pour le Sahel, devant contribuer à l’amélioration des mécanismes d’appui financier des partenaires au développement à la région du Sahel, grâce à une coordination de l’aide plus efficace, à des moyens financiers importants, et à davantage de flexibilité et d’allègement dans la mise en œuvre des instruments de coopération et d’accroissement des investissements privés.

7)- Les participants à la réunion ont souligné l’importance d’accorder la priorité à la lutte contre les causes profondes du terrorisme, de la radicalisation, de l'extrémisme violent, et de la migration irrégulière, notamment, en créant de l’emploi pour la jeunesse, en améliorant les services sociaux de base, les infrastructures, l'énergie et en renforçant la gouvernance.

8)-Enfin, les participants à la réunion ont salué le leadership affirmé de S. E.M. Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République du Malipour l’engagement avec lequel il conduit, de façon remarquable, la présidence en exercice du G5 Sahel.

Fait à New York, le 18 Septembre 2017