Mot du Secrétaire Exécutif

par g5sahelnow

Dans un monde confronté à des multiples défis dont celui de la pauvreté et de l’insécurité notamment l’extrémisme violent et même à certains défis reliés directement à la survie de notre planète, en l’occurrence celui du dérèglement climatique, il devient plus qu’impérieux de conjuguer les efforts pour faire face de manière groupée et coordonnée aux problèmes majeurs qui peuvent notamment préoccuper plusieurs pays aux réalités proches. 

C’est dans cette perspective de mutualisation des forces afin de relever ensemble des défis communs qu’a été créé le G5 SAHEL à Nouakchott le 16 Février 2014 par cinq pays de l’espace sahélo-saharien : le Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Tchad. Une convention actant cette création a été officiellement signée le 19 décembre 2014.

En effet, poussées par un véritable élan de solidarité et un désir commun de perpétuer, de renforcer, et d’amplifier les liens forts tissés par l’histoire, la géographie et la culture et devant la recrudescence de l’insécurité consécutive notamment à la prolifération des actes terroristes et du crime organisé transfrontalier, soucieux de trouver plus rapidement des solutions afin de booster le développement de la région du Sahel, cinq chefs d’États ont décidé courageusement de s’unir au sein d’une organisation ayant pour objectif principal la coordination des politiques et stratégies de Développement et de Sécurité au bénéfice de leurs populations.

Depuis, plusieurs étapes ont permis de matérialiser progressivement l’existence de notre organisation et son implication dans l’écosystème sécuritaire et du développement dans la région du Sahel. Citons par exemples la mise en place d’un Secrétariat Permanent et des autres organes et structures du G5 SAHEL (la Conférence des Chefs d’État, le Conseil des Ministres, les organes d’appui au Secrétariat Permanent dont le Comité de Défense et de Sécurité et les Comités Nationaux de Coordination des Actions du G5 Sahel). 

De plus, nos cinq États membres ont constitué une Force de 5 000 hommes dénommée « Force Conjointe du G5 SAHEL », approuvée par l’Union Africaine et adoptée à l’unanimité par le Conseil de Sécurité des Nations Unies le 21 juin 2017 par sa résolution 2359 et le 8 décembre 2017 par la 2391. Avec le soutien de la communauté internationale, cette force spéciale multinationale de nouvelle génération, plus adaptée aux défis sécuritaires multiples de la région, notamment aux conflits de type asymétrique, se veut un miroir du savoir-faire militaire de nos cinq pays spécialement dans la lutte contre le terrorisme. Elle va graduellement se déployer dans les cinq pays avec quatre postes de commandement (PC régionaux) : Niamey au Niger, Sévaré au Mali, entre Nema et Léré en Mauritanie et le dernier dans le Tibesti au Tchad.

Toujours au niveau du volet sécuritaire de notre stratégie, le G5 SAHEL ambitionne de rendre opérationnel le Collège de Défense, l’Académie Régionale de Police et le Centre Sahélien d’Analyses des Menaces et d’Alerte Précoce ainsi que de renforcer la plateforme de coopération en matière de sécurité. Des initiatives sont aussi mises en œuvre dans le cadre de la prévention de la radicalisation et de la lutte contre l’extrémisme violent, du renforcement du leadership des Femmes et de la promotion de la jeunesse.

En matière de stratégie de développement intégré, autre volet essentiel de notre vocation, notre organisation s’inscrit résolument dans une optique de développement durable à travers des efforts mutualisés par nos cinq pays pour la création d’infrastructures, la promotion de l’économie et le développement humain. Un Programme prioritaire d’investissement (PIP) a été élaboré pour répondre aux priorités de développement, notamment en matière de gouvernance, de sécurité, de résilience économique et d’infrastructures. Le coût de sa première phase de mise en œuvre (2018 -2020) est estimé à 14,8 milliards de dollars américains. Ce programme bénéficie de l’appui multiforme et à saluer de la part de plusieurs partenaires internationaux dont les Nations Unies, l’Union Africaine, l’Union Européenne ainsi que de nombreux pays frères et amis.

À titre illustratif des initiatives envisagées, le G5 SAHEL va accélérer le projet de création d’une compagnie aérienne commune, celui d’un chemin de fer du Sahel, des autoroutes et autres projets structurant au niveau économique. Nos cinq pays ont aussi décidé de supprimer avec effet immédiat, les frais d’itinérance dans les télécommunications et les frais de visas entre les citoyens des États membres.

Le Secrétariat Permanent, centre névralgique de coordination des activités du G5 SAHEL, travaille avec enthousiasme et sens de responsabilité afin de répondre adéquatement aux aspirations des populations du Sahel. En visitant régulièrement ce site Internet et nos autres canaux de communication et d’information (Facebook, Twitter, LinkedIn, YouTube), vous pourrez suivre pas à pas les étapes franchies dans cette ambitieuse œuvre de transformation de la région du Sahel pour en faire progressivement et durablement un havre de paix, de sécurité et de prospérité.   

Maman S. SIDIKOU

Secrétaire Exécutif du G5 SAHEL

Dernières nouvelles