Partenariat G5 Sahel – BAD : La Banque africaine de développement obtient 150 millions $ US pour l’électrification des pays du G5 Sahel.

par biko@g5sahel.org

Dans le cadre de son ambitieux projet d’électrification via l’énergie solaire « Desert to Power », la Banque africaine de développement (BAD) a obtenu 150 millions $ US du Fonds vert pour le climat (instrument financier des Nations unies) afin d’accélérer la mise en œuvre du projet « Desert to Power G5 Sahel ».

L’annonce a été faite le 9 octobre par la BAD (https://www.afdb.org/en/news-and-events/press-releases/desert-power-g5-sahel-financing-facility-receives-150-million-green-climate-fund-46062) qui précise que ce financement servira essentiellement à  soutenir les efforts des pays du G5 Sahel dans l’installation de capacités de production d’électricité grâce au potentiel considérable de la région en énergie solaire.

Le dispositif opérationnel de ce projet comprend trois volets :  1) Les investissements dans le développement du réseau et dans les solutions de stockage; 2) Les financements pour la construction de nouvelles centrales solaires indépendantes; 3) L’assistance technique destinée à favoriser la mise en place d’un environnement favorable aux investissements du secteur privé dans le solaire et renforcer les capacités des institutions nationales du secteur électrique dans les pays du G5 Sahel.

Ce sont 966 millions de $ US qui seront mobilisés sur sept ans afin de permettre aux pays du G5 Sahel (Mali, Mauritanie, Tchad, Burkina Faso et Niger) d’adopter un mode de production d’électricité qui génère peu d’émissions de gaz à effets de serre.

Rappelons que ce projet et ces financements s’inscrivent dans le cadre des efforts conjugués de la BAD et du G5 Sahel pour mettre en œuvre les recommandations issues du Sommet du G5 Sahel sur l’initiative « Desert to Power » de la BAD, organisé en septembre 2019 à Ouagadougou.  

La Stratégie de Développement et de Sécurité du G5 Sahel, ainsi que son Programme d’Investissements Prioritaires, font des énergies renouvelables, dont le solaire, l’une des priorités en matière d’infrastructures pour le progrès et la stabilité de la région en vue de son développement durable.

Dernières nouvelles